Technicien en radioprotection

Fiche métier Technicien en radioprotection

Mon métier

Le technicien en radioprotection participe à la prévention des risques radiologiques dans tous les domaines, de la préparation à l’exécution des travaux. Dans ce cadre, il réalise des mesures et des visites de surveillance sur les chantiers.

Il fait respecter les règles et procédures en matière de sécurité – radioprotection et veille à leur application stricte dans l’ensemble des installations. Il vérifie l’étalonnage et le bon fonctionnement des appareils de mesure, effectue les mesures périodiques nécessaires (irradiation, contamination des locaux, contrôle radiologique sur les personnes et les matériels), évalue les risques et met à jour la signalisation à l’entrée des locaux pour permettre au personnel de se prémunir contre ces risques.

Il garantit la sécurité des intervenants sur les chantiers et les conseille. Dans ce cadre, il peut également être amené à contribuer à la formation du personnel en matière de radioprotection et à participer aux études et aux analyses permettant de diminuer la dosimétrie sur les chantiers.

Conditions d’exercice et aptitudes

  • Disponibilité,
  • Mobilité sur les différentes centrales nucléaires,
  • Respect des règles de sécurité et de sûreté,
  • Facilités dans l’utilisation des outils informatiques,
  • Habilitations électriques et mécaniques,
  • Aptitudes spécifiques selon les postes : travaux sous rayonnements ionisants, travaux en hauteur, travaux en espaces confinés, port d’équipements de protection individuelle spécifiques…

Qualités requises

  • Comportement exemplaire sur le terrain,
  • Esprit d’équipe,
  • Bonne connaissance de la réglementation,
  • Sens du relationnel,
  • Rigueur,
  • Pédagogie,
  • Écoute,
  • Capacité à bien communiquer,
  • Attitude interrogative.

Rémunération

Elle est fixée a minima suivant la convention collective de l’employeur. La disponibilité et la mobilité font l’objet de compléments de rémunération. Le salaire brut mensuel est donné à titre indicatif, sans aucun engagement :

  • débutant de 1 600 € à 2 000 €.
  • confirmé de 2 050 € à 2 500 €.

Formation et expérience

  • Bac S, Bac Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D), ancien Bac STI, Bac Sciences et techniques de laboratoire (STL),
  • Bac professionnel Techniques d’Interventions sur Installations Nucléaires (TIIN),
  • Bac professionnel Hygiène et environnement,
  • BTS Contrôle des Rayonnements Ionisants et Applications Techniques de Projection (CRIATP), Environnement Nucléaire (EN) ou DUT Hygiène sécurité environnement permettent d’évoluer rapidement vers des postes d’encadrement ou de préparation.

Des formations complémentaires seront proposées par votre employeur.

Expérience de chantier de cinq ans environ en compagnonnage.

Perspectives d’évolution

Toutefois, sans diplôme, vous pourrez être formés en interne par votre employeur.

Des stages spécifiques ont été créés (Stages techniques d’appui en radioprotection et sécurité - STARS).


Télécharger cette fiche métier (PDF)

Consulter / Télécharger la fiche métier

Vidéo

BTS CRIATP


Formation dédiée

copsar@areva.com

Qui recrute ?

Voir qui recrute


Offres d'emploi dédiées

Voir les offres d'emploi

À découvrir également

Partenaires

  • 1