Chargé de contrôles et d’examens non destructifs

Fiche métier Chargé de contrôles et d’examens non destructifs

Mon métier

Le technicien en charge des examens non destructifs (END) réalise des contrôles sur des soudures de tuyauterie ou de structure métallique en fin de fabrication ou lors de suivis périodiques. Ce suivi est effectué afin de garantir la qualité de fabrication d’un composant ou sa robustesse en exploitation.

Le technicien en charge de ces contrôles met en œuvre des modes opératoires rigoureux et des techniques de contrôle qui permettent :

  • de rechercher des défauts débouchant (en surface de la matière), par des contrôles appelés « surfaciques » faisant appel aux techniques de ressuage ou magnétoscopie…,
  • de rechercher des défauts à l’intérieur même de la structure du métal par des contrôles volumiques, ces contrôles font appel à des techniques de radiographie ou de détection par ultrasons.

Le choix du procédé dépend de la nature du matériau, de la forme de la pièce à examiner, du type et de la situation du défaut recherché.

L’appellation « contrôles non destructifs » (CND) concerne les contrôles réalisés sur les modifications, les réparations et les soudures neuves.

Les CND sont aussi réalisés sur des matériaux autres que métalliques (composite, béton, alliage).

Conditions d’exercice et aptitudes

  • Disponibilité,
  • Mobilité sur les différentes centrales nucléaires,
  • Respect des règles de sécurité et de sûreté,
  • Habilitations électriques et mécaniques,
  • Les travaux sont souvent réalisés en poste, notamment de nuit pour la partie «radiographie»,
  • Aptitudes spécifiques : travaux sous rayonnements ionisants, travaux en hauteur, port d’équipements de protection individuelle spécifiques…,
  • Facilités dans l’utilisation des outils informatiques,

Qualités requises

  • Autonomie,
  • Rigueur, minutie,
  • Représentation dans l’espace,
  • Esprit d’équipe,
  • Exemplarité en matière de sécurité notamment sur les tirs radio,
  • Attitude interrogative.

Rémunération

Elle est fixée a minima suivant la convention collective de l’employeur. La disponibilité et la mobilité font l’objet de compléments de rémunération. Le salaire brut mensuel est donné à titre indicatif, sans aucun engagement :

  • débutant de 1 600 € à 1 900 €.
  • confirmé de 1 900 € à 2 900 €.

Formation et expérience

  • BEP Électrotechnique,
  • Bac Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) ancien Bac STI,
  • Bac professionnel Électrotechnique ou Électricien,
  • BTS Électrotechnique ou Électricien,
  • DUT Génie électrique.

Des formations complémentaires seront proposées par votre employeur.

Expérience de chantier de cinq ans environ en compagnonnage.

Perspectives d’évolution

Des capacités d’autonomie, d’initiative et des compétences techniques peuvent permettre d’accéder au poste de chef d’équipe ou de chef de chantier, mais aussi mener vers des postes de gestion des prestations, de contrôleur technique, de préparateur et de chef de projet.


Télécharger cette fiche métier (PDF)

Consulter / Télécharger la fiche métier

Vidéo

Lien vidéo


Formation dédiée

www.serce.fr www.gimelec.fr

Qui recrute ?

Voir qui recrute


Offres d'emploi dédiées

Voir les offres d'emploi

Partenaires

  • 1