Mécanicien sur machines tournantes

Fiche métier Mécanicien sur machines tournantes

Mon métier

Le mécanicien sur machines tournantes ou mécanicien de maintenance assure l’entretien des machines tournantes (pompes, turbines, compresseurs, moteurs, ventilateurs, alternateurs…) lors d’une intervention de réparation réalisée sur le matériel ou dans le cadre de visites de maintenance.

Son activité consiste à démonter, contrôler, diagnostiquer, remplacer des pièces en fonction de leur usure, remonter les matériels et tester leur remise en service. Préparer le travail, mettre en œuvre, contrôler puis traiter les dysfonctionnements qu’il peut rencontrer, tel est l’ensemble de la mission d’un mécanicien de maintenance.

Conditions d’exercice et aptitudes

  • Disponibilité,
  • Mobilité sur les différentes centrales nucléaires,
  • Respect des règles de sécurité et de sûreté,
  • Bonne condition physique,
  • Aptitudes spécifiques selon les postes : travaux sous rayonnements ionisants...,
  • Habilitations électriques et mécaniques,
  • Facilités dans l’utilisation des outils informatiques,

Qualités requises

  • Sens de l’organisation, de l’analyse, du relationnel,
  • Méthode et rigueur,
  • Esprit d’équipe,
  • Attitude interrogative.

Rémunération

Elle est fixée a minima suivant la convention collective de l’employeur. La disponibilité et la mobilité font l’objet de compléments de rémunération. Le salaire brut mensuel est donné à titre indicatif, sans aucun engagement :

  • débutant de 1 600 € à 2 000 €.
  • confirmé de 2 000 € à 2 400 €.

Formation et expérience

  • Bac Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) ancien Bac STI,
  • Bac professionnel Techniques d’interventions sur installations nucléaires (TIIN), Maintenance des équipements industriels (MEI), Maintenance des systèmes mécaniques automatiques (MSMA),
  • BTS Environnement nucléaire, Contrôle industriel et régulation automatique (CIRA), Mécanique et automatismes industriels (MAI), Electrotechnique, Maintenance industrielle (MI), Conception et réalisation des systèmes automatiques (CRSA), Moteur à combustion interne (MCI),
  • DUT (ou niveau) Génie électrique et informatique industriel (GEII), Génie industriel et maintenance (GIM),
  • Licences professionnelles liées au domaine de l’énergie, de la mécanique, de l’instrumentation..., avec si possible une spécialisation dans le nucléaire,
  • Des formations d’adaptation à l’emploi et des actions de formation continue fréquentes et systématiques sont également dispensées dans les entreprises. L’obtention d’un Certificat de qualification professionnelle (CQP) dans le domaine machines tournantes est possible via votre entreprise.

Perspectives d’évolution

Après quelques années d’expérience, une évolution est possible vers des postes de chef d’équipe ou de chef de chantier, mais aussi vers des postes de chargé d’affaires, de contrôleur technique, de planificateur et de préparateur.


Télécharger cette fiche métier (PDF)

Consulter / Télécharger la fiche métier

Vidéo

Lien vidéo


Formation dédiée

www.profluid.org www.snct.org www.fim-energetique.fr www.lesmetiersdelamecanique.net

Qui recrute ?

Voir qui recrute


Offres d'emploi dédiées

Voir les offres d'emploi

À découvrir également

Partenaires

  • 1